CILE
Domaines de recherche
CILE concludes seminar on ethics and psychology

Le Centre de Recherche sur la Législation Islamique et l’éthique conclut son séminaire sur l’éthique et la psychologie

Le CILE, membre de la Faculté d’Etudes islamiques du Qatar réunit des savants religieux et des psychologues lors d’un événement de trois jours

 

 

Doha, Qatar, 2 décembre 2014 :

Le Centre de Recherche sur la Législation Islamique et l’Ethique (CILE), membre de la Faculté d’Etudes islamiques du Qatar (QFIS) à l’Université Hamad Bin Khalifa (HBKU), a conclu son séminaire spécialisé sur « L’éthique et la psychologie ».
Le séminaire de trois jours organisé par le CILE la semaine dernière à la Faculté d’Etudes islamiques du Qatar s’inscrivait dans la mission du CILE de mettre en œuvre et de promouvoir la pensée islamique en impliquant des chercheurs.

Étant membre de Faculté d’Etudes islamiques du Qatar à l’université HBKU, qui est membre de la Fondation du Qatar pour l’éducation, les sciences et le développement communautaire, le CILE participe à la mission de la Fondation du Qatar de stimuler la vie culturelle en renouvelant la pensée éthique et juridique islamique contemporaine et les comportements pour faire face aux défis de notre époque.

Le séminaire portait sur la psychologie, un domaine de recherche appliquée particulièrement important pour le CILE. Un groupe d’éminents savants du texte, ainsi que des spécialistes de la psychologie et de la psychiatrie, ont pris part à l’événement afin de mieux réconcilier la spiritualité et la science, la législation et l’éthique, les lois et leurs objectifs, et de souligner leur complémentarité. Ceci peut à son tour rétablir le rôle de l’éthique dans la connaissance contemporaine et contribuer à l’élaboration d’une approche éthique apte à affronter les défis du monde actuel.

Le séminaire s’était fixé pour tâche de répondre à deux questions. La première question visait à évaluer les principales approches de la compréhension de la nature des êtres humains dans la psychologie contemporaine et dans le patrimoine islamique. Les savants participants ont discuté de la responsabilité éthique des actions humaines, selon la psychologie et dans la perspective islamique. Ils ont abordé le rôle de la métaphysique, absente en psychanalyse et en psychothérapie, et se sont également penchés sur l’importance des objectifs de la psychologie et de la sharia pour élaborer une approche nouvelle.
La seconde question concernait le statut de l’éthique dans la psychologie contemporaine et mettait en évidence des questions et défis éthiques tant pour le thérapeute que pour le patient. Le séminaire a abordé un certain nombre de règles et principes éthiques pour l’utilisation de techniques et de mécanismes psychologiques individuels et collectifs et fait la lumière sur les convergences et les divergences entre la sharia et la psychiatrie quant aux méthodes adéquates dans le traitement des troubles psychologiques et mentaux d’un point de vue éthique.

Le séminaire était modéré par le Shaykh Yassir Mohammed Fazaga, directeur religieux de la Société islamique d’Orange County, Caroline du Sud, Etats-Unis.

De nombreux participants ont honoré le séminaire de leur présence, dont : Docteur Rasjid Skinner, professeur de psychologie clinique à l’Université de Karachi et consultant en psychologie clinique auprès des Hôpitaux universitaires de Bradford (Royaume-Uni) ; Docteur Mamoun Mobayed, psychothérapeute consultant et directeur du département des programmes à la Fondation du Qatar pour la protection et la réhabilitation sociale ; Professeur Malik Badri, psychologue agréé de la Société britannique de psychologie et professeur titulaire de la prestigieuse chaire Ibn Khaldun à la Faculté de la Connaissance révélée et des Sciences humaines de l’Université islamique internationale de Malaisie ; Docteur Saad Eddine El Othmani, psychothérapeute et ancien ministre marocain des Affaires étrangères ; Docteur Rabia Malik, consultante et psychothérapeute systémique au Centre Tavistock de Londres et chercheure dans le domaine de l’arrière-plan culturel des troubles psychologiques et mentaux.

Le Professeur Tariq Ramadan, directeur exécutif du CILE, et Chauki Lazhar, directeur-adjoint du CILE étaient également présents à cet événement.

Les participants au séminaire ont présenté différentes communications. Le Docteur Rasjid Skinner s’est penché sur la question : « Comment évaluer les principales approches de la compréhension de la nature des êtres humains, dans la psychologie contemporaine et dans le patrimoine islamique ? »

Le Docteur Mamoun Mobayed a présenté une communication sur « L’éthique et la psychologie », tandis que le Docteur Malik Badri s’est penché dans la sienne sur « La nature de l’homme dans l’humanisme laïc et dans l’islam, un conflit psycho-spirituel de visions du monde ». Le Docteur Rabia Malik a rédigé une communication intitulée « Islam, éthique et psychologie ». D’autres participants ont apporté leurs commentaires sur les communications présentées, enrichissant ainsi la discussion et permettant un échange de points de vue et d’approches.

À l’issue du séminaire, le CILE a organisé une conférence publique sur le thème « Les troubles psychologiques et mentaux : regards croisés de la législation islamique et de la psychologie ». Les Docteurs Malik Badri, Rabia Malik et Saad Eddine El Othmani, ainsi que le Shaykh Yassir Mohammed Fazaga ont participé à cet événement qui a connu une grande affluence et suscité un vaste intérêt.

Postez vos commentaires

Your email address will not be published*

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.