CILE
Domaines de recherche
#CILE2015 Nidhal Guessoum: Must Muslims accept the theory of evolution ?

#CILE2015 Les Participants

 

>> 3e Conférence Annuelle Internationale du CILE, Bruxelles, mars 2015 <<

 

Biographie

Le Docteur Guessoum est astrophysicien. Après des études secondaires au Lycée Amara Rachid d’Alger, il a obtenu une licence de physique théorique à l’Univer- sité des Sciences et de la Technologie d’Alger, Algérie, en 1982. Il est titulaire d’un master et d’un doctorat de l’Université de Californie à San Diego. Le Docteur Nidhal Guessoum a travaillé de 1990 à 1995 à l’Université de Blida, Algérie, puis de 1995 à 2000 à la Faculté d’Études Technologiques de Koweït. Il est membre de l’Union Astronomique Internationale (IAU), de la Société Internationale pour la Science et la Religion (ISSR) et du Projet Islamique d’Observation des Croissants (ICOP). Il a également été chercheur-associé au NASA Goddard Space Flight Center.

En plus de ses travaux de recherche en astrophysique, il a publié de nombreux articles et ouvrages sur l’islam et la science, où il prône avec passion la reintégration de la méthodologie scientifique dans la culture musulmane. Il a publié en 2010 « La question quantique de l’islam : concilier tradition musulmane et science moderne. » Il met en avant la nécessité d’intégrer la science moderne à la vision islamique du monde, y compris la théorie de l’évolution biologique et humaine, qui selon lui ne contredit nullement le credo et l’éthique de l’islam. Plus récemment, le Docteur Guessoum a publié « Islam et Science : comment concilier le Coran et la science moderne » (Dervy 2013) et « L’islam, le Big Bang et Darwin » (Dervy 2015). Il est actuellement professeur de physique et d’astronomie et vice-doyen de la Faculté des Arts et des Sciences à l’Université américaine de Sharjah aux Émirats Arabes Unis.

 

Titre de la conférence (Panel: Islam et Science)

Les musulmans doivent-ils accepter la théorie de l’évolution ?

 

Résumé

Des sondages réalisés ces dernières années ont montré qu’environ 60% des musulmans considèrent l’évolution comme « une théorie non prouvée » et refusent souvent qu’elle soit enseignée, tandis que Theodosius Dobzhansky, l’un des plus éminents biologistes du vingtième siècle (qui était croyant), affirmait que « rien n’a de sens en biologie si ce n’est à la lumière de l’évolution. » Une analyse plus poussée montre que les musulmans considèrent plus l’évolution d’un point de vue religieux que d’un point de vue scientifique. Parallèlement à cela, une importante campagne antiévolutionniste a été menée ces dernières années auprès de la jeunesse musulmane dans le monde musulman et en Europe, en particulier par le groupe Harun Yahya, avec la distribution de livres et de vidéos gratuits dans de nombreuses langues. Les arguments et les méthodes employés étaient souvent totalement fallacieux, rendant très difficile toute discussion aussi bien scientifique que théologique.

Nous insisterons d’abord ici sur la distinction à établir entre l’évolution en tant que phénomène observé dans la nature et en laboratoire, et l’évolution en tant que théorie dont certaines parties sont plus solides que d’autres. Nous évoquerons plusieurs preuves tangibles en faveur de l’évolution, s’appuyant sur la chronique de fossiles et les « chaînons manquants », y compris l’évolution humaine, mais aussi la génétique, l’anatomie comparée, les caractéristiques universelles de l’or- ganisation biochimique, et des exemples de mutations se produisant aujourd’hui. Nous expliquerons aussi, rapidement, la différence entre la théorie darwinienne de l’évolution et les théories de l’évolution non-darwiniennes. Nous présenterons enfin « l’évolution théiste », c’est-à-dire la manière dont de nombreux penseurs croyants (musulmans et chrétiens) comprennent et admettent l’évolution. Nous conclurons par quelques remarques essentielles.

 

Vidéo

(Voix Française Originale à partir de la 22e minute)

 

NidhalQ

Postez vos commentaires

Your email address will not be published*

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.