Dr Salmane Bounaamane

Ecrivain marocain et chercheur en sciences politiques et sociales, Salmane Bounaamane est né en 1984 à Casablanca, au Royaume du Maroc. Il est titulaire d’un Magistère en Droit général délivré par l’Université Hassan II de Casablanca, de même que d’un Doctorat en Sciences politiques délivré par la même Université. Bounaamane est, en outre, chercheur et fondateur du Centre Marocain d'Etudes et des Recherches Contemporaines (CMERC). Il a aussi été coordonnateur général et membre de la direction scientifique chargée d’élaborer le rapport annuel 2007-2008 sur la situation religieuse, publié en 2010 par le CMERC. Par ailleurs, il a participé à la préparation et supervision dudit rapport. En outre, Salmane Bounaamane a été superviseur scientifique et chercheur expert chargé du projet de rédaction du "Rapport stratégique 2014 sur la jeunesse dans le monde arabe ", qui sera bientôt publié par le Centre des Jeunes de l’Avenir pour les Études, la Recherche et le Développement (Bahrein).

D’autre part, Salmane Bounaamane est chercheur, fondateur et membre du Conseil consultatif du Centre d'Études de la famille et de la recherche en matière de valeurs et de droit, membre fondateur et conseiller scientifique de la Fondation Al-Idrissi, membre du Conseil consultatif du Centre des Jeunes de l’Avenir pour les Etudes, la Recherche et le Développement, de même que chercheur principal au Centre Namaa pour la Recherche et les Études. Il a également contribué à la fondation de plusieurs Centres et associations scientifiques, et lancé diverses initiatives intellectuelles. Salmane Bounaamane a publié maintes études et recherches dans des revues scientifiques arabes et internationales de référence. Il est aussi l’auteur de nombreux travaux publiés par le Centre Namaa pour la Recherche et les Etudes, entre autres les études suivantes:  L'expérience japonaise: étude sur les fondements du modèle de renaissance; La philosophie des révolutions arabes: approche explicative d’un nouveau modèle de soulèvement; Questions suscitées par l’Etat émergeant du printemps arabe: vers un modèle susceptible de contribuer à la renaissance de la nation; La Renaissance linguistique et le discours pro-francophone: critique du nouveau colonialisme linguistique; Les questions relatives à la méthode en sciences sociales et humaines (ouvrage collectif).