Arts

Le domaine des arts est critique pour la compréhension notre religion. Le discours traditionnel considère les arts comme secondaire et marginal dans le contexte de la législation islamique. Historiquement, certains savants sont même allés jusqu’à interdire toute forme d’art, confondant parfois arts et divertissement. Notre point de départ consiste à développer une meilleure compréhension de ce que représentent les arts dans la culture et la société. D’un point de vue islamique, l’art est l’essence même de l’expression, de la beauté, de la créativité et donc de la culture. Il importe également de prendre en compte le rôle que les arts peuvent jouer dans la construction de la personnalité humaine dans le monde aujourd’hui, comme par le passé et pour l’avenir.

En considérant la législation islamique et les objectifs religieux (maqâsid) relatifs aux arts, rappelons que le Prophète (PBDL) avait dit que « Dieu est beau et Il aime la beauté ». Cette parole nous donne la perspective spirituelle du sens de la beauté et de l’usage que l’on peut faire de l’imagination et de la créativité humaine dans la vie quotidienne.

Afin de penser ces objectifs et la manière de les réaliser, il nous importera de préciser ce qui est et ce qui n’est pas spécifiquement rattaché à la législation islamique et aux règles religieuses; ainsi que ce qui doit être étudié d’un point de vue éthique et ce qui doit ne pas l’être. Toutes les questions ne sont pas nécessairement liées à une approche éthique ou législative. Il est par exemple des domaines où les êtres humains devraient être libres de choisir par eux-mêmes, gardant à l’esprit la règle fondamentale affirmant que « le principe originel dans les affaires du monde est la permission ». Il sera essentiel pour nous de définir ce qui peut et doit se situer dans le cadre de l’approche législative et ce qui peut être laissé aux individus pour en décider par eux-mêmes.

Un autre défi pour nous est d’encourager, de promouvoir et de fournir des lignes directrices à suivre dans le cadre de la production et de l’expression artistiques. L’engagement dans les arts est en effet essentiel dans les sociétés contemporaines et nous devons donc explorer et identifier de nouvelles voies pour que les musulmans deviennent productifs et qu’ils s’impliquent davantage dans ce domaine.